Capteur de chlorophylle A

La chlorophylle est le pigment vert présent dans les plantes, il est vital pour la photosynthèse. La mesure de la chlorophylle dans l’eau est importante pour estimer l’abondance du phytoplancton. Si un niveau élevé de chlorophylle est détecté, c’est une indication qu’un niveau élevé de phytoplancton est présent dans l’eau.

Description

Qu’est-ce que c’est :

La chlorophylle est le pigment vert présent dans les plantes, il est vital pour la photosynthèse. La mesure de la chlorophylle dans l’eau est importante pour estimer l’abondance du phytoplancton. Si un niveau élevé de chlorophylle est détecté, c’est une indication qu’un niveau élevé de phytoplancton est présent dans l’eau.

Pourquoi quantifier :

La quantification de la chlorophylle sur le terrain, permet de recueillir des données en temps réel. C’est une méthode relativement simple qui permet de faire des mesures in situ et chronologique. Le capteur permet de détecter la présence ou l’absence de chlorophylle, en mesurant les changements de fluorescence dans le milieu et obtenir ainsi une indication de concentrations stable, croissantes ou décroissantes.

L’utilisation du capteur de chlorophylle permet également de réaliser des profils verticaux de la biomasse du phytoplancton présente dans un plan d’eau. Cette méthode est un moyen efficace pour definire l’état trophique du milieu, un indicateur potentiel du taux maximal de photosynthèse et une mesure de la qualité de l’eau. Un autre avantage de la mesure de la chlorophylle dans l’eau est que le phytoplancton réagit rapidement aux apports de nutriments qui pourraient ne pas être détectés par un échantillonnage terrain trop espacé.

Fonctionnement du capteur :

Le capteur de chlorophylle se compose d’une électrode optique de type fluorimètre à réponse fixe submersible, fournissant une excitation lumineuse à 470 nm et détectant toute fluorescence résultante au-dessus de 630 nm.
L’électrode quantifie la chlorophylle par fluorescence, en mesurant la quantité de lumière réfléchie suite au processus de fluorescence.

Le capteur nécessite un étalonnage en deux points, permetant de régler la sensibilité relative de l’électrode et établir sa pente.

Un étalonnage soigneux est essentiel pour assurer des résultats cohérents et fiables.

L’étalonnage au point zéro peut être réalisé régulièrement pour corriger une dérive et l’étalonnage du second point peut être réalisé à plusieurs mois d’intervalle.

Limites d’utilisation :

La détermination de la chlorophylle sur le terrain à l’aide de techniques de mesure de fluorescence ne peut pas se substituer et ne peut pas être aussi précis que les mesures faites dans un laboratoire en utilisant les méthodes de comptage et d’extraction.

Les facteurs qui nuisent à la précision sont les suivants:

  • Brouillages causés par d’autres espèces et composés microbiologiques, qui répondent à des longueurs d’onde similaires.
  • Perturbation de la réponse fluorescente causée par diverses espèces de phytoplancton.
  • Perturbation de la réponse fluorescente provoquée par la température.
  • Perturbation de la réponse fluorescente provoquée par la lumière ambiante.
  • Les interférences causées par la turbidité.

Afin d’obtenir des résultats plus précis, les données obtenues avec un fluorimètre, peuvent être corrigées en les corrélant avec des données provenant d’analyses de laboratoire d’échantillons prélevés pendant l’étude.

 Cas d’utilisation :

  • Recherches universitaires
  • Surveillance des plans d’eau.
  • Etudes hydrologiques, surveillance des dispersions.
  • Mélange des masses d’eau.
  • Photosynthèses des lacs.

Caractéristiques

Technologie Optique
Gammes 0 - 500 µg/L
Résolution 0,01 µg/L
Incertitude ± 2 % de la lecture µg/L