Capteur d’ammonium NH4+

Capteur à sélectivité ionique pour la mesure continue de l’ammonium.

Capteur intégrant une électrode de référence, utilisée pour les mesures de pH et Rédox, de type Ag/AgCl à électrolyte plastifié saturé en KCl.
L’électrolyte échange directement avec le milieu extérieur. Il n’y a aucun risque d’obturation ni de désamorçage de la référence.

L’électrodes de mesure de pH est constitué d’un tube de cristal et d’une ampoule de verre sensible au pH.

La mesure de rédox est réalisée à l’aide d’une pointe de platine.

La mesure de température se fait via CTN insérée dans une gaine inox.

Capteur disponible avec un manche en matière PVC ou en inox, robuste et léger, permettant une utilisation en version portable ou poste fixe.

Pour définir l’acidité ou la basicité d’une solution on mesure le potentiel hydrogène (pH), c’est à dire la concentration en ions oxonium HO3+.

Description

Qu’est-ce que c’est :

Le NH4+ (Ammonium) est un cation formé par l’addition d’un proton d’hydrogène d’Ammoniac (NH3). C’est la réaction de l’ammoniac et de l’acide de Bronstef qui génère l’ion d’Ammonium.

La quantité d’Ammoniac générée dépend du pH, de la température et de la concentration de sels dissous dans l’eau. Plus le pH est bas, plus il y a d’ion Ammonium créés et réciproquement, plus le pH est haut et plus il y a d’ion Ammoniac créés.

Pourquoi quantifier :

L’ammoniac se trouve naturellement dans l’eau à des concentration ne dépassant pas les 0,1 mg/L. Les engrais, les produits plastiques, le papier, le caoutchouc… sont fabriqué avec de forte concentration d’ammoniac. Les déjections animales et humaines produisent également de l’ammoniac.

L’Ammoniac est toxique pour les poissons et les organismes vivant dans l’eau, même à des concentrations très faible. Le phénomène est amplifié avec l’augmentation de la température et du pH.

Il favorise également l’eutrophisation des plans d’eau et la prolifération d’algues, perturbant l’équilibre de écosystème naturel et réduisant la quantité d’oxygène dissous dans l’eau.

Fonctionnement du capteur :

Capteur de type ISE, capteur sélectif ionique, échange électrochimique avec le milieu. L’échange électrochimique avec le milieu génère une tension exploitée par un système électronique complexe de traitement du signal. Le capteur mesure les concentrations comprises entre 0 et 1000 mg/L avec une précision de +/- 10% de la lecture.

Au cœur de l’électrode à sélectivité ionique (ISE) se trouve une membrane sélective de l’ion Ammonium. Un ionophore est intégré dans cette membrane et facilite la « migration » sélective d’un type d’ions spécifique dans l’électrode. La migration des ions provoque un décalage de charge qui entraîne la création d’un potentiel proportionnel (logarithme) à la concentration en ions. Le potentiel est mesuré par rapport à une électrode de référence avec potentiel constant et converti en une concentration à la substance conformément à l’équation de Nernst. Avec le principe de mesure potentiométrique, la couleur et la turbidité n’ont aucune influence sur le résultat de la mesure.

Points Forts :

Électrolyte solide, meilleur comportement dans le temps.

Stockage possible sur plus d’un an.

Points faibles :

Sensible à l’encrassement.

Sensible aux ions parasites notamment dans les eux saumâtre ou salée.

 Cas d’utilisation :

  • Surveillance des ruissellement agricole.
  • Surveillance des effluents d’eaux usées et industriels, rejets.
  • Surveillance des lixiviats, jus de décharges.
  • Surveillance des cultures piscicole/aquacoles, élevage des poissons.

Caractéristiques

Technologie Électrodes d’ions spécifiques
Gammes 0,1 à 1000 mg/L (ppm)
Résolution 2 gammes auto : 0,10 à 99,99, 100,00 à 1000,00 mg/L
Incertitude ± 10 %