Capteur de turbidité

Le principe de mesure de turbidité est basé sur une méthode optique par néphélométrie. Une diode émet dans l’Infra-Rouge  à 880 nm, le récepteur, placé à 90° de la source, mesure le rayonnement diffusé (norme ISO). Le capteur peut être étalonné avec un étalon de Formazine. Cette méthode optique est très économique et ne nécessitant que peu de maintenance et pas de consommable en dehors de étalons.

Capteur disponible avec un manche en matière PVC ou en inox, robuste et léger, permettant une utilisation en version portable ou poste fixe.

Description

Qu’est-ce que c’est

La turbidité est le résultat de la présence de particules de matière solide mise en suspension dans l’eau, par opposition aux matière dissoutes dans l’eau. On peut apprécier la turbidité à l’œil nu, lorsque l’eau est turbide, elle semble trouble, ce qui est un indice visuel de qualité de l’eau. Le suivi de la turbidité est un indicateur important et très révélateur de la qualité de l’eau. L’augmentation de la turbidité engendre souvent une augmentation de la température de l’eau, car l’énergie des rayon lumineux est absorbée par les particules en suspension. On sait également que plus la température de l’eau est élevée, plus la solubilité de l’oxygène dissous dans l’eau est faible. On comprend donc aisément l’une des conséquences à surveiller directement lié à la turbidité de l’eau.

Une turbidité supérieur réduit la quantité de lumière qui peut pénétrer dans l’eau, réduisant ainsi la photosynthèse et la production d’oxygène dissous. Une turbidité élevée peut avoir un effet négatif sur l’écosystème dans la masse d’eau concernée. Un changement soudain de la turbidité peut être une indication de l’arrivée d’une nouvelle pollution, cela peut également faire apparaitre un problème dans le processus de traitement dans le cas de l’eau potable.

Fonctionnement du capteur

La technique par néphélométrie est une des techniques les plus rependu pour mesurer la turbidité. Le capteur envoie un faisceau lumineux dans le mesurande, cette lumière sera dispersée par les particule en suspension dans l’eau. Le récepteur du capteur positionné à un angle de 90° par rapport à la source, mesure la quantité de réfléchie. C’est cette quantité de lumière réfléchie qui est utilisé pour déterminer la densité de particules présentes dans l’échantillon. Plus il y a de lumière réfléchie plus il y a de particules dans l’eau

Comment utiliser

nData propose plusieurs capteurs afin de choisir celui qui correspondra le mieux à votre besoin. Certains vous permettront de mesurer la turbidité sur un plage de 0 à 2000 NTU, d’autres 0 à 3000 NTU d’autre encore permettent d’atteindre des valeurs beaucoup plus importantes. Selon la qualité de l’algorithme de traitement du capteur, il sera capable de mesurer des concentrations très élevées là où d’autres auront déjà saturés.

NTU signifies Nephelometric Turbidity Units ou Unité de Turbidité Néphélométrique, UTN en Français, c’est une mesure standard très utilisé pour qualifier un échantillon d’eau. Nos capteurs utilisent la technique par néphélométrie conformément à la norme ISO 7027, qui utilise la formazine comme étalon ou échantillon de référence. Nos interfaces permettent un affichage en NTU ou FNU (Formazin Turbidity Units ou unité de turbidité formazine en français), qui sont deux unités équivalentes. Pour vous donner un exemple d’échelle, de l’eau déminéralisée a généralement une turbidité inférieure à 0.02 NTU, l’eau potable est généralement comprise entre 0.02 et 0.5 NTU et les eaux usées ont quant à elles des concentrations de l’ordre de 70 à 2000 NTU.

Les capteurs proposés par nData peuvent être calibrés à l’aide de solution normalisées à base de formazine ou à base de polymère en suspension. Ces deux techniques d’étalonnages normalisées donnent des résultats différents, il est donc important de veiller à bien choisir sont étalon selon les caractéristiques du mesurande. Suite aux échanges que nous avons avec nos clients nous sommes en mesure de vous fournir une solution étalonnée selon vos besoins.

On utilise généralement les turbidimètres dans les laboratoires pour qualifier des échantillons issus de prélèvements réalisés sur le terrain. Les solutions proposées pas nData sont étudiés pour réaliser des mesures en continues directement sur le terrain. Nous proposons différentes solutions, plus ou moins encombrante, plus ou moins énergivore, permettant d’héberger plus ou moins de capteurs, ainsi nous vous proposons d’utiliser les capteurs sur des dispositifs à mains pour un mesurage ponctuel sur des configurations autonomes allant même jusqu’à des solutions auto-nettoyées pour une utilisation sur le long therme.

Quand utiliser

Surveillance des eaux d’orages, eaux de pluies

Surveillance des bassins de retentions et bassins tampon

Surveillance du bassin versant, problématique de végétalisation

Problématique d’instabilité des berges d’une rivière

Surveillance des rejets de sources industrielles, urbaines, domestiques ou agricoles

Surveillance des rejets de station d’épuration

Surveillance de milieu propice à l’eutrophisation, aux blooms planctoniques

Surveillance des apporte en nutriment

Surveillance des glissements de terrain sous marin

Surveillance des échanges eaux-sédiments, liés aux mouvements de masses d’eau

Caractéristiques

Technologie Optique
Gammes 0 à 4000 NTU ou 0 à 4500 mg/L
Résolution de 0,1 à 1 NTU automatique selon la gamme
Incertitude < 5% de la lecture NTU